| No Comments

Courons à Nice contre le sida !

 

 

Venez courir ou marcher contre le sida le 19 novembre prochain à Nice !

La Ville de Nice rejoint « Fast Track Cities, le réseau mondial des villes les plus engagées contre le sida. A cette occasion, participez à un bel événement caritatif et venez courir ou marcher contre le sida ! 🙂

Dès 16 heures : animations // Musique // Village santé sexuelle et prévention // dépistage du VIH // photobooth avec Catchingbox Photobooth
A 18 heures : départ de la course après échauffement collectif. Relais d’une heure sur une boucle de 1km, seul-e ou en équipe. Osez venir déguisé-e ! Dress code : rouge.
Inscription : 2 euros

Inscription sur place le jour J et jusqu’au 18 novembre à minuit :
http://www.sport-up.fr/site/inscription_en_ligne_2.0/inscription-35442-ORG-IL1E2.htm

La totalité de la somme collectée avec les inscriptions sera reversée à l’association « Objectif Sida Zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent » visant à financer des projets locaux de lutte contre le sida et d’accompagnement des personnes vivant avec le VIH/sida.

Proposé par le Centre LGBT Côte d’Azur, avec l’appui de la Ville de Nice et Azur Sport-Organisation. Avec le soutien du Corevih Paca Est, du Collectif 06 de lutte contre le sida, de Enipse Prévention Santé, de Aides Nice, de SIS Animation, de ASA BC, de la Mutualité Française, A.c.sida agissons contre le sida.
En partenariat avec Virgin Radio Côte d’Azur.

Avec le soutien institutionnel de Gilead

| No Comments

Baisse des cas de VIH en Australie

Au cours de la dernière décennie, deux interventions biomédicales majeures ont été couronnées de succès pour prévenir la transmission du VIH : le traitement comme outil de prévention (TasP) et la prophylaxie pré-exposition (PrEP).

Les auteurs de cette étude rapporte dans une short letter le nombre de nouveaux diagnostics de VIH entre 2009 et 2017, parmi les hommes nés en Australie qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH) fréquentant le Melbourne Sexual Health Center en Australie. Le centre est la principale clinique publique de santé sexuelle de Melbourne et offre environ 50 000 consultations par an, dont environ 48 % pour les HSH. Chaque année, le centre diagnostique environ 30% des nouveaux diagnostics de VIH chez les HSH de l’État de Victoria.

En 2017, ils ont observé que le nombre de nouveaux diagnostics de VIH chez les HSH nés en Australie était le plus bas depuis 10 ans. Le nombre annuel de diagnostics de VIH est demeuré entre 25 et 30 de 2009 à 2016, mais a chuté à 16 cas en 2017 (soit une baisse de 43%) malgré une augmentation de 203% (de 2229 à 6747) du nombre de tests VIH au cours de la même période (figure).

Cette réduction importante est probablement attribuable au lancement de l’essai PrEPX au milieu de 2016 (1), qui était une étude d’intervention à l’échelle de la population. En mars 2018, l’essai PrEPX a fourni la PrEP à plus de 4 200 HSH australiens vivant à Victoria par le biais de cliniques de santé sexuelle et cabinets de médecine générale avec incidence importante du VIH. Récemment, il a été rapporté qu’il y a eu une baisse de 35% des diagnostics de VIH chez les HSH en Nouvelle-Galles du Sud après le déploiement de la mise en œuvre de la PrEP (2). De même, une réduction de 42% des diagnostics de VIH a également été rapportée à Londresen 2015-16 (3).

Les auteurs ont limité cette analyse aux HSH nés en Australie parce que l’essai PrEPX n’est accessible qu’aux personnes admissibles à Medicare, qui est le régime national de santé universel pour les citoyens australiens et les résidents permanents.  Ils ont exclu les HSH nés à l’étranger, qui sont plus susceptibles d’être titulaires d’un visa temporaire et qui ne sont pas éligibles à Medicare, afin de minimiser le biais des nouveaux cas de VIH chez les visiteurs étrangers qui représentent maintenant une proportion substantielle des nouveaux cas de VIH diagnostiqués en Australie ces dernières années (4). Plus récemment, le gouvernement australien a annoncé que la PrEP sera publiquement subventionnée par le régime national de prestations pharmaceutiques dès le 1er avril 2018.  Cela a considérablement réduit le coût des médicaments de la PrEP et a permis à des milliers de personnes d’avoir accès à la PrEP, ce qui pourrait entraîner une nouvelle baisse du nombre de nouveaux cas de VIH en Australie. Le déclin des diagnostics de VIH est probablement dû en partie au TasP, qui a débuté plus tôt que la PrEP.

La première publication substantielle décrivant l’effet de la suppression virologique sur la transmission du VIH a été rapportée en 2011 (5), et l’OMS a recommandé que toutes les personnes chez qui un diagnostic de VIH a été posé reçoivent immédiatement un traitement antirétroviral, quel que soit le nombre de cellules CD4 en 2015(6). D’autres réductions par rapport au TasP pourraient survenir après la campagne mondiale de santé publique massive, la campagne U=U (Undetectable Equals Untransmittable), qui a eu lieu dans plus de 60 pays à la fin 2017 (9). Le Melbourne Gay Community Periodic Survey a rapporté que les rapports sexuels anaux sans préservatif avec des partenaires occasionnels ont considérablement augmenté, passant de 31.9% en 2013 à 53.1% en 2017 chez les HSH de Melbourne, et 17.1% des HSH séronégatifs qui prenaient la PrEP avaient eu des rapports anaux sans préservatif avec des partenaires occasionnels (10).

Les auteurs concluent qu’il sera difficile, dans le cadre de la PrEP, de promouvoir davantage l’utilisation du préservatif chez les HSH. De plus, il est nécessaire d’encourager un dépistage régulier et fréquent du VIH chez les personnes qui ne prennent pas de PrEP et qui sont à risque de contracter le VIH.

Auteurs : Chow, Eric P. F., Nicholas A. Medland, Ian Denham, Edwina J. Wright, et Christopher K. Fairley. 2018. « Decline in New HIV Diagnoses among MSM in Melbourne ». The Lancet. HIV 5 (9): e479‑81. https://doi.org/10.1016/S2352-3018(18)30217-0

1 Ryan KE, Mak A, Stoove M, et al. Protocol for an HIV pre-exposure prophylaxis (PrEP) population level intervention study in Victoria Australia: The PrEPX Study. Front Pub Health 2018; 6: 151.

2  Grulich A, Guy RJ, Amin J, et al. Rapid reduction in HIV diagnoses after 7 targeted PrEP implementation in NSW, Australia. Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections (CROI). Boston, MA, USA; 2018.

3  Nwokolo N, Whitlock G, McOwan A. Not just PrEP: other reasons forLondon’s HIV decline. Lancet HIV 2017; 4: e153. 8

4  The Kirby Institute. HIV, viral hepatitis and sexually transmissible infectionsin Australia. Annual Surveillance Report 2016. Sydney NSW 2052: The Kirby Institute, UNSW Sydney, 2017. https://kirby.unsw.edu.au/sites/default/ 9 files/kirby/report/SERP_Annual-Surveillance-Report-2016_UPD170627.pdf (accessed March 22, 2018).

| No Comments

Et vous, quel est votre statut VIH ?

Cette année, le thème retenu pour la journée mondiale de lutte contre le Sida est « Connais ton statut ». Ce 1er décembre 2018 marquera la trentième édition de la Journée mondiale de lutte contre le sida.

Parcourez le communiqué de l’Onusida journée mondiale 2018 sur les enjeux de la journée mondiale 2018

Retrouvez la carte interactive des actions de dépistage et de sensibilisation sur le territoire Paca-Est sur le site www.objectifsidazero.org

 

 

 

"La manière la plus sûre de ne pas contracter le VIH au cours d’une relation sexuelle est, aujourd’hui, de l’avoir avec une personne contaminée par le VIH traitée depuis 6 mois. Cela rend la personne contaminée et traitée plus attrayante qu’une personne séro-ignorante"

Pr Willy Rozenbaum. Ouverture du congrès 2018 de la SFLS à Reims
×