La prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP) est très efficace chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) à un niveau individuel, mais les données sur son impact au niveau de la population sont rares. Nous avons examiné si le déploiement rapide, ciblé et avec une couverture élevée de la PrEP chez les HSH réduirait l’incidence du VIH dans cette cohorte sous PrEP et dans l’ensemble de l’État le plus peuplé de l’Australie, la Nouvelle-Galles du Sud.

L’étude EPIC-NSW (Expanded PrEP Implementation in Communities-New South Wales) est une étude de cohorte de mise en œuvre du tenofovir/emtricitabine en prise continue. Ils ont inclus des HSH à haut risque dans un réseau de 21 cliniques de la Nouvelle-Galles du Sud. Cet article présente les résultats 12 mois après le recrutement des 3700 premiers participants : l’incidence du VIH au sein de la cohorte et les modifications dans les diagnostics de VIH dans la population en Nouvelle-Galles du Sud dans les 12 mois précédant et suivant le déploiement de la PrEP. 3 700 participants ont été inclus entre le 1er mars 2016 et le 31 octobre 2016. 3 676 (99 %) étaient des hommes, 3 534 (96 %) étaient des HSH et 149 (4 %) étaient bisexuels. L’âge médian était de 36 ans (IQR 30-45 ans). Dans l’ensemble, 3 069 participants (83 %) ont bénéficié d’une visite de suivi après 12 mois ou plus. Sur 4100 personnes-années, deux hommes ont été infectés par le VIH (incidence 0-048 pour 100 personnes-années, (IC 95 % 0.012-0.195). Tous deux n’étaient pas observants à la PrEP. Le nombre de diagnostics de VIH chez les HSH en Nouvelle-Galles du Sud est passé de 295 dans les 12 mois précédant le déploiement de la PrEP à 221 dans les 12 mois suivants (réduction du risque relatif de 25.1%, IC95% 10.5-37.4). Il y a eu une baisse à la fois des infections récentes par le VIH (de 149 à 102, RR 31.5%, IC à 95% 11.3 à 47.3) et des autres diagnostics de VIH (de 146 à 119, RR 18.5%, IC à 95% -4.5 à 36.6).

Les auteurs concluent que la mise en œuvre de la PrEP a été associée à un déclin rapide des diagnostics de VIH dans l’État de la Nouvelle-Galles du Sud, plus particulièrement pour les infections récentes. Dans le cadre d’une approche de prévention combinée, la mise en œuvre rapide, ciblée et à couverture élevée de la PrEP est efficace pour réduire les nouvelles infections à VIH à un niveau populationnel.

Grulich AE, Guy R, Amin J, Jin F, Selvey C, Holden J, et al. Population-level effectiveness of rapid, targeted, high-coverage roll-out of HIV pre-exposure prophylaxis in men who have sex with men: the EPIC-NSW prospective cohort study. Lancet HIV. 17 oct 2018;